Un nouveau format pour le G21 Swisstainability Forum, rebaptisé les rencontres du G21 !

À travers cet événement, nous sommes à la naissance du monde de demain. Avec les acteurs pionniers de la transition écologique et tous ceux qui se sentent portés par cette vision, accompagnés par trois leaders de tribus indigènes d’Amazonie, ouvrons le chemin.

 

Pourquoi inviter les peuples premiers ?

  • Retrouver notre lien avec le vivant

Selon Michel Serres, célèbre philosophe et historien, c’est la notion d’environnement le fond du problème, car l’environnement sous-entend que l’homme est entouré d’un monde vivant. En nous considérant à l’extérieur du monde vivant, notre civilisation s’est détachée de la nature.

Il y a une prise de conscience dans notre société que nous devons retrouver l’harmonie avec ce monde vivant, afin de cohabiter tous ensemble sur une planète généreuse mais aux ressources limitées.

Alors que nous constatons maintenant cette nécessité, les tribus indigènes d’Amazonie, elles entretiennent une relation quasi symbiotique avec la nature qui les entoure. On les appelle les gardiens de la forêt, ils considèrent les arbres comme faisant partie de leur famille et en luttant pour la sauvegarde de leur territoire, ils sont le dernier rempart des poumons de notre planète.

  • Sortir de notre cadre

 

Durant les rencontres du G21, nous pouvons compter sur la présence des leaders de trois tribus indigènes d’Amazonie. Ils nous accompagneront dans nos réflexions sur notre quête d’équilibre dans l’utilisation de nos ressources. Ce lien exceptionnel qu’ils entretiennent avec la Terre, nous aidera à sortir de notre fonctionnement et de nos conceptions usuelles, pour nous ouvrir à d’autres modes de pensées.

carmen-fankhauser-almir-surui-barbara-steudler-g21